Paris, L'Hôtel

L'Hôtel, le secret de Saint Germain des Prés

"Le seul moyen de se délivrer d'une tentation c'est d'y céder", ai-je prononcé un jour. JE, c 'est moi Oscar Wilde, écrivain, dramaturge, poète de son état, dandy de son vivant, dénué de tout à son trépas. C'est d'ailleurs ici, au n°13  rue des Beaux-Arts, que mon dernier souffle s'est envolé. En 1900, il se nommait L'Hôtel d'Alsace, endroit miséreux s'il en est. En 1963, il est baptisé L'Hôtel, subit une vaste rénovation en 1967.Il est alors de bon ton d'y être vu. Les personnalités du monde entier et du Tout-Paris s'y bousculent... Dont je suis...Par l'esprit...Car j'applique à la lettre ma citation. Faites de même, entrez, cédez à la tentation.

L'Hôtel est l'un des plus petits 5 étoiles de Paris. L'un des plus secrets aussi, blotti dans le quartier de Saint Germain des Prés, à deux pas de la Seine. Un grand architecte de votre époque, Jacques Garcia, en  a signé la nouvelle décoration. Et "comme j'ai les goûts les plus simples, je me contente du meilleur", il plaît à mon âme d'errer en ces lieux où le luxe discret me convient.

Des extraits de mon écriture trônent aux côtés de représentations d'un certain Jean Cocteau, instant de poésie pour les esprits non chagrin.

"Pour connaître l'origine et la qualité d'un vin, il n'est pas nécessaire de boire le tonneau entier". Mais il est agréable de deviser en bonne compagnie autour d'un cocktail au bar Le Bar. Après tout, ne sommes-nous pas à Paris, la plus belle ville du monde ? Ne sommes-nous pas à L'Hôtel, un haut-lieu du luxe à la française ?

Poursuivons ce délicieux tête-à-tête en toute simplicité et discrétion. L'Hôtel se prête tout particulièrement aux conversations intimes, aux réflexions philosophiques, aux plaisirs des jeux de société et des bons mots. Paris ville lumière, Paris ville de l'esprit et des arts,  Paris qui recèle des petits bijoux comme L'Hôtel, drapé dans les secrets de Saint-Germain des Prés.

Ne trouvez-vous pas qu'il sera divin de déguster un petit-déjeuner dans un lieu enchanteur et ouvert à la lumière ? Le bruit de la fontaine rythme délicieusement les minutes qui s'égrènent. Le brouhaha de Paris, sa vie trépidante sont restés aux portes de L'Hôtel.

"Sous le ciel de Paris s'envole une chanson..." Chantonnez-vous?  C'est fort à propos en ce lieu. Confortablement installés dans de profonds sièges, admirons ensemble ombres et lumières du tableau de la nature. Vous comprenez alors que mon âme se complait à L'Hôtel depuis plus d'un siècle.

Votre chambre est prête, il semble. Empruntons le magnifique escalier qui s'enroule autour de sa cage. Lumière, lumière, tout est lumière à  L'hôtel.

"Je peux résister à tout sauf à la tentation". N'avais-je pas raison, moi Oscar Wilde ? Ralliez-vous à moi et succombez au charme, au luxe et à la somptuosité de votre chambre. Un véritable voyage dans le temps, dans un temps où prendre le temps avait un sens. Moi, j'ai tout mon temps. Prenez-donc le vôtre ! Vous êtes à Paris.

Le temps ne vous est pas compté mais il est temps de prendre le temps d'accéder à ce que vous nommez au XXIème siècle : "l'espace de relaxation" privé.  L'Hôtel, Paris, atteint le summum du luxe en consacrant piscine et hammam pour un usage personnel. Préférez-vous prendre cet escalier pénétrant sous de sublimes caves voûtées ou emprunter l'ascenseur dissimulé derrière cette porte finement ouvragée?

Notre visite de L'Hôtel est maintenant terminée. Il me faut vous laisser, j'ai d'autres hôtes à accueillir. "Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit". Ne vous interdisez rien, délectez vous de chaque instant de paix et de sérénité en ce lieu que moi, Oscar Wilde, j'ai contribué à faire connaître dans le monde entier :  L'Hôtel.