Une rencontre importante

1ERE RENCONTRE AVEC UN 4X4

Logement en Namibie
Logement en Namibie, photo non libre de droits

 4X4 : ANIMAL QUE L’ON RENCONTRE SUR TOUTES LES PISTES DE NAMIBIE ET QUI A FAIT DU TERRAIN DE CAMPING SON POINT DE RASSEMBLEMENT. AIME S'ABRITER SOUS LES ARBRES ET  BRANCHER SON RÉFRIGÉRATEUR SUR UNE PRISE EXTÉRIEURE POUR MÉNAGER SA BATTERIE.

 

CETTE ESPÈCE SE DIFFÉRENCIE DE SES CONGÉNÈRES PAR LA PRÉSENCE D'UNE TENTE SUR LE TOIT QUI SE DÉPLIE  AU COUCHER DU SOLEIL ET SE REPLIE LE MATIN AUX AURORES. ELLE TRANSPORTE TOUT LE MATÉRIEL NÉCESSAIRE A LA SURVIE DE L’ESPÈCE HUMAINE.

 

 PARTICULARITÉ : APPRÉCIE L’ARRIVÉE AU POINT D'EAU AVANT LA NUIT NOIRE.

Réveil douloureux ! (article «le départ»). Nous sommes toujours en jogging-pyjama. Si vous avez lu l'article précédent, vous savez pourquoi!!!)

 

Notre loueuse de voiture, une jolie blonde cinquantenaire, vient nous chercher au lodge en 4X4 et nous emmène à son bureau pour la prise en charge du véhicule. Notre contact prestataire, une jeune italienne parlant le français nous y rejoindra plus tard.

 

Belle bête le 4X4. C'est lui notre compagnon de voyage ? OUI. Pourquoi 2 leviers de vitesse ?1 pour passer les vitesses, merci du renseignement, et 1 pour passer en 4 roues motrices soit en rapport long soit en rapport court. Pourquoi ? Pour éviter de s'enliser dans le sable ou au cas où on traverse une piste boueuse. «Ne t'inquiète pas, j'ai compris le fonctionnement» me dit Doudou. Je m'inquiète deux fois plus.

 

Camping en Namibie
Camping en Namibie, photo non libre de droits

Arrivés au bureau/ garage, un employé nous explique comment déplier la tente sur le toit, la monter, la replier et surtout bien la rattacher. Bon, si moi j'ai compris, ça devrait le faire. Ce qui m'enquiquine le plus, c'est grimper l'échelle sans que ma hanche reste coincée. On verra bien.

 

Notre loueuse nous montre des photos de 4X4 retournés, défoncés ou flottant allègrement dans une rivière en crue, insiste sur une conduite prudente et nous rappelle que nous allons faire beaucoup de piste. Elle est d'un humeur joyeuse, mon mari aussi, je le suis moins. Mon imagination débordante m'enlise dans le sable, me projette hors du 4X4 et me fait tourbillonner dans une eau boueuse.

 

Dormir et manger en Namibie
Dormir et manger en Namibie, photo non libre de droits

L'arrivée de notre contact fait diversion et pendant que Doudou règle les derniers détails techniques, je prends possession d'une glacière portable, d'un GPS (c'est koi ça ? On ne s'en sert jamais, d'ailleurs on n'en pas, c'est moi le GPS) et de petites fioles d'Amarula.. Euh, connais pas mais il paraît que c'est excellent et que c'est l'alcool emblème de la Namibie. A déguster froid et avec modération. Ok, je prends. Elle nous donne un livret avec notre itinéraire, les vouchers pour le dodo et une carte SIM pour appeler en cas d'urgence. Tout est parfaitement organisé. Manque plus que nos valises, quoi ! Dernière recommandation de la jolie blonde : à la station service, Doudou doit m'enfermer à clé dans le 4X4 pendant qu'il fait le plein. Ah bon ? Oui, certains enfants en bandes organisées profitent de l'inattention des touristes pour ouvrir les portes et voler les sacs.

 

Maintenant,y à plus qu'à mais sans les valises, c'est pas possible. Heureusement, grâce à un coup de génie et à l'audace de mon Doudou, ça s'est arranger. (toujours l'article précédent « le départ »). Allez, GO ! sus au supermarché pour faire le plein et direction le Waterberg.