The Victoria Falls Hôtel, le 5 étoiles icônique du Zimbabwe

Prononcer son nom m'emmenait en voyage. L'imaginer m'entraînait à l'époque coloniale, au temps où le Zimbabwe s'appelait la Rhodésie. En l'honneur de Cécil Rhodes homme d'affaires britannique, fondateur et administrateur de la BSAC (British South Africa Company) et premier ministre de la Colonie du Cap. Y séjourner ...C'est l'accomplissement d'un rêve absolu, le rêve d'une petite fille qui a toujours voulu aller en Afrique, le rêve d'une jeune fille emportée par Agatha Christie dans son livre "L'homme au complet marron", le rêve d'une femme mûre qui pose enfin ses valises dans cet hôtel mythique : The Victoria Falls Hôtel.


Le taxi nous dépose devant l'entrée de l'Hôtel Victoria Falls. De l'extérieur, on devine déjà les prémices d'un endroit élégant, raffiné. Mon cœur palpite, je frémis d'impatience, il faut que je pénètre dans l'un des plus anciens hôtels d'Afrique, The Victoria Falls Hôtel. Nous sommes arrivés bien avant l'heure du check-in mais l'accueil du personnel est à la hauteur de l'établissement : chaleureux et empressé. Nos bagages sont réceptionnés et seront montés directement dans notre chambre dès qu'elle sera prête. Doudou m'emboîte le pas, il n'a pas le choix.  Je suis déjà sur la Voie Royale qui traverse l'Hôtel Victoria Falls.

Nous débouchons dans de magnifiques jardins et mon regard se pose sur LE PONT, morceau d'histoire d'une aventure africaine voulu par Cécil Rhodes. Construit en 1904 par les britanniques, l'hôtel servait d"hébergement aux ouvriers qui construisaient une ligne de chemin de fer pour relier Le Cap au Caire. Transformé ensuite en hôtel de luxe, et grâce à son point de vue incomparable, l'Hôtel Victoria Falls accueille depuis des décennies moult têtes couronnées, responsables d'état et VIP  d'horizons différents.

Une superbe terrasse surplombe des jardins luxuriants. Une ambiance édouardienne règne à L'Hôtel Victoria Falls et si l'on tend bien l'oreille, on peut encore entendre le brouhaha léger de conversations entre gentlemen et le bruit des tasses du sacro-saint Five o'clock Tea qui s'entrechoquent. Les silhouettes diaphanes des ladies se faufilent entre les tables de la terrasse laissant derrière elles le sillage d'un parfum coûteux.  Sans doute, se préparent-elles à rejoindre leur suite pour revêtir une robe du soir en contemplant les gorges des Chutes Victoria qui se devinent sous le pont.

Je ne m'aperçois pas que mon photographe de mari est parti mener sa propre aventure. Je suis aux aguets dans les jardins, l'oreille tendue. Il paraît que l'on peut y entendre les bruit des Victoria Falls et apercevoir des nuages de brume qui s'élèvent des gorges. Mais Mosi-oa-Tunya (la fumée qui gronde) reste discrète aujourd'hui.Comme pour m'inciter à profiter au maximum du calme et de la sérénité dégagés par The Grand Old Lady, surnom donné à l'Hôtel Victoria Falls. On m'annonce que notre chambre est prête mais...

...Difficile de résister au somptueux salon Bulawayo où le luxe raffiné de l'époque coloniale vous incite à remonter le temps et à rêvasser. Comme à mon habitude, dès que je séjourne dans un hôtel d'exception, je m'assois sur chaque siège, me love dans chaque canapé, me prélasse dans chaque fauteuil. L'Hôtel Victoria Falls n'en manque pas ! La Voie Royale qui mène aux jardins est flanquée de 2 confortables salons dont la vue donne sur l'extérieur.

La Larry Norton Gallery, plus dépouillée, offre de paisibles moments de lecture parmi des œuvres contemporaines. Furtif retour dans le présent avant de découvrir la salle de l'un des restaurants du Victoria Falls Hôtel, Le célèbre Livingstone Room. Ici, point de jean, de shorts, de tongs ou de tenue négligée. Un code vestimentaire est exigé, qui rappelle que le luxe et la volupté sont les maîtres-mots de l'établissement.

Je me décide enfin à monter les escaliers pour rejoindre notre chambre et enfiler un maillot de bain. La piscine de l'hôtel m'attend. L'univers colonial est partout présent dans les chambres. Confort, meubles en bois précieux alliés au modernisme du XXIe siècle, un aller-retour dans le temps qui ne désoriente pas le voyageur. Bien au contraire...

Je croise l'insatiable photographe qui hante les couloirs de l'Hôtel Victoria Falls, le suis quelques instants et découvre avec ravissement le charme des chambres. Puis je l'informe de mon projet de baignade. Rendez-vous est pris au Stanley's Bar.

Pour le plus grand bonheur de l'Afrique, la saison des pluies s'annonce enfin. Les jardins du Victoria Falls Hôtel se ravissent de cette manne enfin tombée du ciel. Le vert rutilant pénètre partout dans l'hôtel qui se prépare pour la nuit.

Je fais un crochet par le Jungle Junction, le 2eme restaurant de l'Hôtel Victoria Falls qui organise le soir des repas spectacles et où nous prendrons notre petit déjeuner buffet demain matin. Puis je gagne enfin la piscine. Je suis seule. Je flotte dans une eau tiède, autour de moi le silence est complet, seulement troublé par le chant des oiseaux. Instant magique qui n'appartient qu'à moi. Les ladies et les gentlemen respectent ce moment de pur bonheur de luxe, de calme et de volupté.

Il ne me reste plus qu'à m’apprêter et à rejoindre mon mari pour prendre un cocktail au Stanley's Bar. Un séjour au Victoria Falls Hôtel sans déguster un Gin Tonic, boisson phare de la High Society de l'époque coloniale est inconcevable. Sur son trente et un, mon photographe et gentleman de mari attend sa lady et, comme il se doit, nous sacrifions au rituel de l'apéritif. La nuit vient se poser délicatement sur les chutes Victoria.

Nous avons décliné la proposition de dîner au Jungle Jonction, préférant le calme  du 3eme restaurant du Victoria Falls Hôtel , le Terrasse Stanley. La soirée est douce, le service parfait, les mets délicieux. J'ai réalisé mon rêve de petite fille, je suis au Victoria Falls Hôtel, un gentleman à mes côtés. Je suis une lady comblée.

De Livingstone... A l'Hôtel Victoria Falls

The Victoria Falls Hôtel : 1, Mallet Drive,

                                                     PO Box 10,

                                                     Victoria Falls, Harare

 

Renseignements et réservation en cliquant sur le lien : victoriafallshotel.com


 

Avec l'âge, on a tendance à oublier certaines choses : jeunes ou vieux, il faut donc faire travailler sa mémoire. Si je vous dis : les photos et les textes sont de Doudou et de moi, ils sont notre propriété (voir mentions légales en bas de page). A quoi cela vous fait penser ? Bravo, vous avez trouvé. Vous savez donc ce qu'il vous reste à ne pas faire.  Et si vous nous contactiez?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.