Beaune, une visite sous de bons "Hospices"!

Doudou, aujourd'hui je t’emmènes à l'hospice ! Ben oui, tu as pris un petit coup de vieux. Je plaisante. Nous allons visiter les célèbres Hospices Civils de Beaune. Au fait, pour ta petite culture personnelle, il y a 2 orthographes pour hospice : celui ci qu'on emploie pour les ets d'accueil et a-u-s-p-i-c-e qui signifie présage, condition. Le soleil brille, les oiseaux chantent, tous les auspices sont bons pour explorer le Musée de l'Hôtel-Dieu des Hospices Civils de Beaune. 10 euros l'entrée, réservation faite sur internet avec un créneau horaire à respecter, c'est parti ! Les Hospices civils de Beaune sont un établissement public hospitalier possédant de nombreux biens, dont le célèbre Musée de l'Hôtel-Dieu,  et un prestigieux domaine vinicole de 60 ha.

Hospices civils de Beaune

L'Hôtel-Dieu n'accueille plus de patients depuis 1982 (date à laquelle il fut transformé en musée), donations et legs ont permis la constitution du domaine vinicole. La production est destinée à être vendue aux enchères chaque 3ème dimanche de novembre lors d'une vente de charité courue par la planète entière. En 2020, pour sa 160ème édition, la vente des vins des Hospices de Beaune a exceptionnellement eu lieu en décembre. Ça, c'est pour la petite histoire. Pour la grande histoire, entrons par la porte surmontée d'une flèche située à 50 m de hauteur  et remontons en ...

...1443.Il était une fois, un Duc de Bourgogne qui s'appelait Philippe le bon et qui avait un chancelier du nom de Nicolas Rolin  marié à Guigone de Salins. la guerre de Cent ans se termine et Beaune est plongée dans la misère et la faim.  Le couple prend la résolution de créer un hôpital pour Les Pôvres. Une belle œuvre caritative qui a donné naissance aux Hospices Civils de Beaune et  à ce que l'on considère aujourd'hui comme une merveille de l'architecture médiévale bourguignonne : le Musée de l'Hôtel-Dieu.

Grande salle des "pôvres", Hospices civils de Beaune

Vous connaissez tous "La grande vadrouille" le célèbre film de Gérard Oury. La scène dans laquelle la Mère Supérieure demande à Big  Moustache de dire 33 et qu'il répond : thirty three, thirty three" s'est tournée ici, dans la Grande Salle des Pôvres. La salle, dotée d'une charpente en lambris de chêne ornée de dragons et de visages est de belles dimensions : 50 m de long, 14 m de large et 16 m de haut. 30 malades étaient soignés et nourris par les Sœurs Hospitalières de Beaune.

Avant la restauration en 1875, la chapelle et la Salle des Pôvres ne faisaient qu'une. Les malades pouvaient assister aux offices sans se déplacer.

Chapelle des Hospices civils de Beaune

Plus intimiste mais richement décorée de peintures murales représentant les miracles du Christ, la salle Saint Hugues accueillait les malades plus aisés.

S'ensuivent  l'apothicairerie et ses 130 pots en faïence, la cuisine avec sa cheminée gothique à deux foyer.

Apothicairerie des Hospices civils de Beaune

La salle du Polyptyque renferme le célèbre...Polyptyque du Jugement Dernier attribué à l'artiste Bruxellois Rogier van der Weyde.  Commandé au XVème par Nicolas Rolin, il était à l'origine placé sur le maître-hôtel de la chapelle et était offert au regard des malades les dimanches et jours de fêtes.

Polyptyque du Jugement Dernier, Hospices civils de Beaune
Polyptyque du Jugement Dernier, Hospices civils de Beaune

N'oublions pas de très belles tapisseries datant du du début du XVIème siècle en passant de cette salle à la salle Saint Louis!

Mais le clou du spectacle et la vue la plus connue du Musée de l'Hôtel-Dieu est la cour d'honneur et ses toits recouverts de tuiles polychromes en terre cuite émaillée. Une pure merveille.

Cour d'honneur et toits polychromes, Hospices civils de Beaune

A y est, Doudou, tu as fini? Je sais qu'il y a partout des gens avec des masques, que tu attends le soleil caressant de ses rayons blonds la polychromie des tuiles du plus célèbre toit de Bourgogne, celui du Musée de l'Hôtel-Dieu,  mais j'ai FAIM. j'ai repéré un resto en arrivant qui a un nom très évocateur : Le P'tit Paradis. Un petit pavé de bœuf  Charolais poêlé, sauce beurre d’Époisses et purée accompagné d'un Haut côtes de Beaune, ça te dit ? Ça lui dit. J'ai toujours su parler à mon homme.

Musée de Hôtel-Dieu-Hospices civils de Beaune

Musée de l'Hôtel-Dieu-Hospices civils de Beaune : Rue de l'Hôtel Dieu,

                                                                                                            21200 Beaune, FRANCE

                                                                                                            03 80 24 45 00

Réservation en ligne possible en cliquant sur le lien : Musée de l'Hôtel-Dieu-Hospices civils de Beaune

 

Le P'tit Paradis : 25 rue Paradis

                                    21200Beaune, France

                                    03 80 24 91 00

Contact et réservation en cliquant sur le lien : Le P'tit Paradis


 

Avec l'âge, on a tendance à oublier certaines choses : jeunes ou vieux, il faut donc faire travailler sa mémoire. Si je vous dis : les photos et les textes sont de Doudou et de moi, ils sont notre propriété (voir mentions légales en bas de page). A quoi cela vous fait penser ? Bravo, vous avez trouvé. Vous savez donc ce qu'il vous reste à ne pas faire.  Et si vous nous contactiez?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.