Quelques photos volées, un soir de pluie à New York

Un jour, mais un jour seulement, les températures polaires ont laissé place à des températures positives. Soudain, il pleut. Soudain, les lumières new-yorkaises se revêtent d'un halo étincelant et magique.

la Big Apple nous plonge dans un New York des années 70. Les rues se vident, seuls les yellow cab  transpercent la ville de leur éclair jaune. Un frisson me parcourt l'échine. "Papa was a rolling stone...". L'ombre de Shaft rôde au coin de la rue et l'imagination s'emballe. Normal, nous sommes à New York.

L'asphalte luit sous les roues des autobus qui éclaboussent de gouttes de pluie les lumières de la ville. Les tubes fluorescents se déclinent dans toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et accrochent un sourire bonhomme sur les visages de la NY PD. C'est la magie new-yorkaise !

La lumière coule le long des baleines de parapluie,ruisselle dans les cous, perle au bout des nez new-yorkais. Elle rebondit de panneau publicitaire en vitrine, de food truck en pavé.

New York sous la pluie mais New York luminescente, New York phosphorescente, étincelante et inoubliable. New York, A WONDERFUL TOWN.


Avec l'âge, on a tendance à oublier certaines choses : jeunes ou vieux, il faut donc faire travailler sa mémoire. Si je vous dis : les photos et les textes sont de Doudou et de moi, ils sont notre propriété (voir mentions légales en bas de page). A quoi cela vous fait penser ? Bravo, vous avez trouvé. Vous savez donc ce qu'il vous reste à ne pas faire.  Et si vous nous contactiez?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.