Ma valise hivernale à New York

A New York en hiver il fait froid. Voire TRÈS froid. Ce n'est pas la première fois que nous visitons la Big Apple en janvier. Mais en cette année 2019 à New York, nous n'avons jamais eu aussi froid de notre vie. Avec le vent glacial qui s 'engouffrait dans les rues entre l'Hudson River et l'East River, nous flirtions entre les -15 à -20 degrés.

Prévoyez donc un équipement quasi polaire. Que nous n'avions pas, évidemment. J'ai dû acheter sur place une paire de collants que je mettais son mon pantalon et des bottes fourrées tant j'étais gelée. Heureusement que nous nous étions munis de gants, d'écharpes et de bonnets ultra chauds et légers qui nous ont permis d'affronter notre première sortie à New York consacrée, en partie, au shopping de secours ! Je ne compte pas les pulls à col roulé, sans col roulé à enfiler par dessus le col roulé, les tee-shirts à manches longues à glisser sous le pull, les paires de chaussettes "spécial grand froid" et j'en passe.

J'ai commis l'erreur de prendre ma doudoune imperméable (moins chaude mais résistante à la pluie) en lieu et place de ma doudoune achetée il y a quelques années au Québec. Quelle bêtise !Cette dernière m'arrive jusqu'aux chevilles et ne laisse absolument pas pénétrer le froid. Doudou photographe s'était muni de sa grosse doudoune en plume d'oie mais pas adaptée au froid polaire de New York en janvier. Alors, tous les jours, nous ressemblions à ça :  2 seniors congelés sous une accumulation de couches.

Souvenez vous d'une chose : il est plus facile de se découvrir quand on a chaud que de sortir pas assez couvert. Prévoyez donc des vêtements chauds et légers que vous pourrez ôter et remettre à votre  guise. Je vous confirme, New York en hiver, c'est GLACIAL !

Et la trousse à pharmacie ?

Plus que partout ailleurs, j'emmène une trousse à pharmacie hyper complète. Non pas parce que les conditions sanitaires sont mauvaises à New York mais parce que se faire soigner aux USA coûtent les yeux de la tête. Vérifiez également que vous êtes extrêmement bien assurés avant de partir : rapatriement, assurance responsabilité civile (celle qui couvre les dommage à un tiers), bien sûr, mais aussi assurance corporelle (celle qui vous couvre personnellement). Et oui, celle là, on l'oublie toujours. RAPPEL : votre carte bancaire vous assure pour beaucoup de choses si vous réglez votre voyage avec cette dernière mais elle ne vous assure pas corporellement. Renseignez vous bien auprès de votre banquier et rapprochez vous de votre assureur, il peut vous proposer une option supplémentaire afin de vous protéger personnellement.

Vous voilà bien équipés? Allez,

GO TO NEW YORK, THE BIG APPLE