Alice Springs

"L'Alice", l'ancienne isolée

Tu savais Doudou qu'Alice Springs est située à 1500 km de Darwin et 1532 km d'Adélaïde " Non ? Moi non plus.  C'est la troisième ville du Territoire du Nord et sa création date de 1872 avec l'arrivée du télégraphe reliant Darwin à Adélaïde. 23700 habitants perdus au milieu de rien, nous sommes quasiment au centre de l'Australie. Tout est rouge et restera rouge jusqu'à Uluru. La chaleur est palpable, nous ingurgitons des litres d'eau et avalons 508 km soit plus de 6 heures de voiture (avec les pauses !). Autant vous dire que c'est un couple de quinquas légèrement sur les rotules qui débarque au Desert Rose Inn. Simple, pas cher, wi-fi et parking gratuits. Oui, je parle encore gros sous. L'Australie est une destination onéreuse même si l'euro se porte bien face au dollar australien (en ce moment, 1 euro=1,56 dollar australien). Ce soir, nous finissons nos provisions, repos et dodo. J'ai bobo au dos à force de rester assise et Doudou ne peut plus déplier les jambes. On dirait un kangourou K.O hi hi.

Adélaïde House, Alice Springs, photo non libre de droits
Adélaïde House, Alice Springs, photo non libre de droits

Olive Pink Botanic Garden

Good morning, Doudou. Bien dormi ? Le Doudou en question n'a rien de Crocodile Dundee. Et oui, 2 jours de voiture ça vous épuise un senior plus vite qu'un combat à mains nues avec un croco ! Quant à moi, je ne vaux guère mieux. Pas question de se sustenter avec un petit déjeuner en carton, style pain sous vide, café lyophilisé, confiture qui n'en a que le nom, on va se requinquer avec un repas consistant. Nous nous dirigeons vers le centre ville d'Alice Springs et trouvons un endroit sympa dont j'ai oublié le nom. Pas de ricanements, je vous raconte un voyage effectué en 2016, je peux pas me souvenir de tout. Mais je me rappelle que nous avons dégusté des œufs Bénédicte, du café, du pain bio, un jus de fruits frais et que le midi, ben nous n'avions pas faim. Ah, ces quinquas français et leur délicat estomac !

Il bruine, les rues sont désertes, hantées par des fantômes aborigènes semi comateux. Nous les fuyons, traversons la Todd River pour gagner l'Olive Pink Botanic Garden. La pluie cesse, la nature brille de mille gouttelettes, le vert s'unit au rouge pour mieux faire renaître l'espoir dans le cœur des natifs de l'île continent.

Olive Pink Botanic Garden, Alice Springs, photo non libre de droit
Olive Pink Botanic Garden, Alice Springs, photo non libre de droit
Une trace de vie, Australie, photo non libre de droits
Une trace de vie, Australie, photo non libre de droits
En vert et rouge, Alice Springs, photo non libre de droits
En vert et rouge, Alice Springs, photo non libre de droits

Une ambiance insolite règne dans cette ville du désert; un curieux mélange de douce euphorie, de nonchalance et de solitude troublé par la présence passagère de touristes pressés d'en découdre avec le Centre Rouge. Les codes de fonctionnement semblent indéchiffrables pour les urbanisés que nous sommes. Même si les moyens modernes de communication ont supplanté le télégraphe , il y subsiste toujours une impression d'isolement. A moins que ce ne soit moi...

Telegraph Station Historical Reserve

Tu as faim, Doudou? Non, pas tellement, n'est ce pas ? Moi non plus. Les œufs Bénédicte étaient délicieux mais un peu lourd à digérer. Un léger en-cas suffira, faut pas non plus que je fasse un malaise sous le soleil qui daigne revenir.  Ouh, qu'il fait chaud ! La chaleur est écrasante et c'est d'un pas tranquille que nous empruntons le sentier aménagé pour nous rendre à la Telegraph Station Historical Reserve. Rien ne trouble notre balade dans un cadre rouge et silencieux.

Balade à Alice Springs, Australie, photo non libre de droits
Balade à Alice Springs, Australie, photo non libre de droits
Entre Terre Rouge...Australie, photo non libre de droits
Entre Terre Rouge...Australie, photo non libre de droits
...Et tapis vert, Australie, photo non libre de droits
...Et tapis vert, Australie, photo non libre de droits

4 km et quelques litres d'eau plus tard, nous découvrons la station. Il s'agit du bâtiment le plus ancien d'Alice Springs. La construction débuta en 1871 et servit de point de départ à l'installation de la ville.

Intéressant hein Doudou ? Il faudrait rentrer maintenant. Le soleil décline et il paraît que nous devons éviter de nous promener seuls dès que la nuit arrive. Doudou j'ai peur de rien hausse les épaules et se moque de mes frayeurs nocturnes mais je ne suis pas d'humeur à plaisanter. Il n'est pas recommander de déambuler à pied et en solitaire à Alice Springs quand il fait noir et je rappelle les règles de bon sens  à mon mari. Comme je  l'appelle par son prénom, il sait que ce n'est pas bon signe et m'écoute enfin. Force est de constater que j'avais raison. Sur le chemin du retour, plus âme pédestre qui vive.

L'heure du dîner australien approche.  C'est qu'ils mangent de bonne heure en Australie. Heureusement, notre en-cas est déjà aux oubliettes et je propose à Doudou une bonne pizza . Non, le restaurant n'est pas loin, oui on pourrait y aller à pied. Mais non, on n'ira pas à pied, nous prendrons la voiture comme des bons touristes responsables. NON MAIS DES FOIS !