Nitmiluk National Park (Katherine Gorge)

Sur la Stuart Highway, vers Alice Springs

Doudou, une dernière balade  dans Kakadu National Park vers un endroit qui s'appelle Yellow water. Cékoidonc ? un secteur marécageux où l'on peut faire une croisière et voir des crocodiles. Non, pas envie de faire la croisière, j'en ai prévu une à la prochaine étape. Je ménage sa bourse, n'est ce pas ? Pour autant, je ne dois pas vous priver de la vue ni du silence de la nature troublé par les conversations des oiseaux. C'est gratuit !

Le lendemain, nous prenons la Stuart Highway qui relie Darwin à Adélaïde. Notre guide book indique que la ville de "Katherine est considérée comme une grande ville  dans cette partie du monde". Combien d'habitants ? 9187 à la date de parution du guide en 2014. Oui, je sais, nous sommes en 2016 mais nous avons déjà été en Australie en 2014. Vu le prix du guide (32 euros) qui couvre toute l'Australie, je n'allais pas en racheter un autre. C'est Bibi qui l'a payé ! 303 km et 3H26 pour atteindre notre point de chute : le Palm Court Budget Motel/hostel. Je me dois de vous faire un petit cours sur les termes "Budget" et "Hostel" dans l'intitulé d'un endroit pour faire dodo.

Budget = pas cher

Hostel = backpackers et/ou auberge de jeunesse

Des fois c'est bien, des fois ça craint. Il faut le savoir, surtout quand on est senior et que l'on souhaite un minimum de confort et de tranquillité. En l'occurrence, c'est bien et le parking est gratuit. Nous arrivons à Katherine à l'heure du repas, sous une chaleur à faire fondre deux quinquas plus vite qu'un glaçon dans un verre de vin australien. Oui, ils pratiquent cette hérésie ! Si seulement je pouvais rester sur une note d'humour...La ville de Katherine se charge de l'enterrer.

Ville triste, ville qui rejette les Aborigènes dans un monde fait de bouteilles d'alcool et de violence, ville assassine d'un peuple qui se fait expulser d'un bar après s'être fait dépouiller de sa Terre. La scène est hallucinante, ai-je bien vu un couple d'Aborigènes ivres être jeté sur le trottoir par un propriétaire de bar ? Nous plongeons dans un abîme de brumes  où l'Australie ne brille plus par son aura d'aventure.

Katherine Gorge

Croisière sur la Katherine River, Nitmiluk National Park, Australie
Croisière sur la Katherine River, Nitmiluk National Park, Australie

Nous nous réfugions au Coffee Club pour nous restaurer, un café où les habitants du coin petit déjeunent et lunchent copieusement . Le déjeuner pèse un peu sur l'estomac. Doudou me répète à nouveau que nous n'y pouvons rien. J'essaie d'oublier cette terrible scène en me plongeant dans la contemplation du menu du petit déjeuner. Doudou, nous mangerons ici demain matin, parce que le café soluble dans un gobelet en plastique sur le bord du lit, c'est bien mais si on fait ça tous les jours, Bibi risque de piquer ses fameuses crises. Doudou pâlit légèrement et me promet tout ce que je veux. Enfin presque.

Le lendemain, après un petit déj à la hauteur de mes papilles, nous roulons vers Nitmuluk National Park. "Quel est le programme"? questionne un Doudou ravi de me voir dans de bonnes dispositions (j'ai l'estomac plein de bonnes choses!). Une petite croisière dans la Katherine gorge. Nous traverserons des gorges de grès creusées par la  Katherine River. Le guide promet que le spectacle est splendide et que les gorges sont spectaculaires.

Katherine River n'est pas un long fleuve tranquille pendant la saison humide ou wet season. Eau profonde, tourbillons vous emmènent... nulle part puisqu'il est impossible de traverser les 13 gorges. En revanche, la saison sèche ou dry season déverse des cohortes de bateaux et de canoës remplis de touristes le long des méandres de la rivière; remparts de grès rouge, végétation verdoyante et exubérante, crocodiles se succèdent et enchantent le regard.

La rivière estompe de nos mémoires l'image cruelle d'une nation bannie. Elle ressuscite l'esprit des Ancêtres à travers son chant vigoureux et pur. De nouveau, nous sommes transportés dans ce voyage fantastique qui connaitra sa plénitude à Uluru. Mais nous ne le savons pas encore.

Demain, nous nous enfoncerons  un peu plus loin dans le Bush pour pénétrer dans l'Outback. Personne ne sait vraiment où il commence ni où il finit.  1189km de route pour arriver à Alice Springs avec une étape incontournable au Daly Waters pub et une étape dodo à Tennant Creek.

Cadre champêtre, Daly Waters pub, Australie, photo non libre de droits
Cadre champêtre, Daly Waters pub, Australie, photo non libre de droits
Pause billard dans le Bush, Daly Waters pub, photo non libre de droits
Pause billard dans le Bush, Daly Waters pub, photo non libre de droits

Sympa, non ? Allez, Doudou, encore 407 km à faire pour arriver à Tennant Creek. Non, nous ne serons pas vite arrivés, il y en a  pour 4H30 d'après Google map, autant dire 5h30 bien tassées avec les pauses et la limitation de vitesse. Que penser de cette ville ? Rien. Faites y dodo, ne vous inquiétez pas si des Aborigènes frappent à la porte de votre chambre pour réclamer à manger et surtout à boire et reprenez votre route le lendemain pour Alice Springs. Le Centre Rouge vous attend !