Qu'ai je mis?

Chaleuuurrr !

road trip namibien, photo non libre de droits
road trip namibien, photo non libre de droits

Le problème principal quand on fait sa valise est qu'on en met toujours trop et qu'on ne porte pas le quart. Il faut donc se poser les bonnes questions :

  1. où vais-je? certaines tenues sont-elles à proscrire et certains vêtements sont-ils obligatoires?
  2. traversons-nous le pays de long en large  et de haut en bas et sommes-nous soumis à des changement de température?
  3. allons-nous faire de la randonnée et/ ou de la ville?
  4. avons-nous besoin de matériel spécifique ?
  5. y aura-t-il des grandes villes où le port de l'incontournable short multi poche n'est pas nécessaire ?
  6. aurons nous l'occasion de dîner dans un restaurant où la tenue correcte est exigée?   

Bon, nous partons 4 semaines, nous faisons le tour de la Namibie en 4X4 avec traversée du désert du Namib, des dunes et du camping et un peu de lodges; donc priorité aux casquettes, chapeaux, shorts, tee shirts couvrant les épaules,  chaussures de rando et tongs. Curieuse, je vais jeter un œil sur les sites des campings et des lodges. Ouiii, il y a des piscines, vite mes petits maillots de bain. 2 c'est suffisant, j'aime bien changer et 1 pour Doudou qui est moins coquet. Je rajoute une petite robe, une jupe.. . ou deux, LA chemise et LE short en lin de Doudou. Nous aurons des jeans qui seront enfilés lors de notre départ en train et les "joggings pyjama" portés dans l'avion pour plus de confort. Ah oui, les indispensables chaussettes de contention si moches mais INDISPENSABLES surtout à nos "âges respectables".

 

Qui dit désert dit nuit fraîche, enfin normalement car nous n'avons jamais eu froid, excepté une fois. Je rajoute des polaires, vous savez les très moches d'une couleur improbable mais qui tiennent si chaud ! et l'inévitable doudoune pliable, inesthétique mais si pratique, infroissable et qui se lave comme un mouchoir de poche. Et qui ne craint rien quand on la laisse traîner au fond du 4X4 pendant un mois sous un tas de "je sais pas quoi".

Road trip namibien, photo non libre de droits
Roadt rip namibien, photo non libre de droits

Et côté matériel alors? Avec la location du 4X4 tout était fourni.Mais Doudou "Mac Gyver" ne se sépare jamais de son couteau "helvétique". Hyper pratique, élégant et d'une belle couleur rouge, le couteau helvétique saura vous rendre de multiples services en toute occasion ! même les dames y trouveront un usage personnel avec sa petite pince à épiler intégrée.

Je rajoute les lampes frontales qui transforment les touristes, le soir venu, en peuple des lucioles et la lampe de poche avec manivelle intégrée, dont le bruit remplit de joie et de ravissement un Doudou retombé en enfance, et qui évite surtout de se charger en batterie et autres piles qui manquent à l'appel au mauvais moment. Il faut déjà que je pense aux piles de rechange des lampes frontales...

Pile de livres, photo non libre de droits
Pile de livres, photo non libre de droits

A cela, je rajoute des livres car un voyage sans lecture ce n'est pas un voyage. Pas forcément des bouquins en rapport avec la destination, bien que lire Mandela en Afrique du sud apporte une dimension au voyage. Plutôt une sélection éclectique et comme je lis plus vite que Doudou, je suis obligée de piquer les siens.

Et l'incontournable ROAD BOOK ! bien utile, ne serait ce que pour comparer ce que l'on voit vraiment sur le terrain et la description faite par l'auteur. Des fois, on a des surprises et rien ne vaut l'expérience personnelle. Mais je reconnais quand même que ça dépanne bien, surtout au niveau des plans. J'ai une préférence pour un éditeur car je m"y retrouve vraiment mais je tairai le nom. 

Bien sûr, c'est moi qui doit le lire et répondre à la question récurrente de Doudou : "ben, il n'en parle pas dans TON guide ? " ah, parce que c'est MON guide ? désolé, mais là je suis en passe de découvrir l'assassin du mari. Faut pas pousser quand même, déjà que c'est moi qui doit faire les valises !

!sacs à dos, photo non libre de droits
Sacs à dos, photo non libre de droits

Et les sacs à dos, me direz-vous, vous avez complètement abandonnés ? pas complètement. Un petit ultra plat glissé dans la valise pour le transport des bouteilles d'eau et de l'appareil photo lors des randos, un plus grand mais léger que je prends dans l'avion dans lequel je mets les titres de transport, passeports, réservations en tous genre (classique, quoi), mes lunettes de soleil, un slip de rechange (et qui peut resservir en rando, pas le slip mais le sac),  et son jumeau pour Doudou qui contient les adaptateurs en tout genre, les chargeurs, l'ordi portable, son matériel photo, ses deux paires de lunettes, ses lunettes de soleil, une excellente paire de jumelles très puissante etc...

Sauf que cette année, j'ai eu la bonne idée de lui offrir un sac à dos en cuir style VINTAGE pour ses 55 ans. Il en rêvait alors je lu ai fait plaisir.   Ah il et magnifique et ... beaucoup plus lourd et volumineux que l'autre; forcément, les yeux brillants, il a voulu le prendre en voyage. "Tu comprends, il faut qu'il se patine, il doit voyager et puis je dois m'en servir". Donc, il a troqué le sac pratique contre le sac en cuir. C'est vrai qu'il a de l'allure, mon Doudou, avec sa casquette, sa barbe naissante et son sac à dos en cuir façon aventurier. Mais sous la chaleur et après 200 km de piste... autant vous dire que le sac à dos est resté dans le 4X4 avec son contenu à portée de main. Il paraît que l'on ne peut pas être et avoir été.