Le Beeckman Hôtel, un skyscraper surgi du passé

Hi, ladys and Gentlemen. Vous me connaissez sous le nom de " The Beeckman a Thompson Hôtel", un hôtel de luxe qui a ouvert ses portes en août 2016 Mais je suis beaucoup, beaucoup  plus vieux ! J'ai vu le jour au XIX ème siècle, en 1881 plus exactement. Je m’appelais alors "Temple Court Building"et je faisais partie des premiers  gratte-ciel de New York les célèbres skyscrapers new-yorkais.

Mon ouverture en 1883 dans Lower Manhattan coïncida avec la mise en circulation de mon voisin et ami Brooklyn Bridge. J'étais alors un fier gaillard de 9 étages fait de briques rouges. Comme tous les jeunes, j'arborais différents styles oscillant entre Reine Anne, Grec et Renaissance. J'étais l'un des fleurons de mon époque et j'abritais des bureaux d'avocats.

En 1889, on m'adjugea une annexe  dont 4 étages brûlèrent en 1893, heureusement sans faire de victimes.Dans les années 40, on dressa dans mes entrailles des  cloisons qui dissimulèrent ma beauté intérieure : un magnifique atrium, une lucarne lumineuse et des balustrades en fer forgé. Peu à peu on m'oublia, bien que ma façade fut classé Monument Historique de la Ville de New York le 10 novembre 1998.

Le Beekman Hôtel, moi le miraculé

Jusqu'au jour où un groupe me racheta en 2012 et me ressuscita en un superbe hôtel 5 étoiles. Bien sûr, je ne suis plus l'un des plus hauts skyscrapers de New York, d'autres buildings me surpassent. Mais j'ai encore de la prestance. On dit même de moi que je suis un "bijou architectural" !

Derrière mes portes, tout un monde de luxe et de plénitude attend le voyageur du XXIème siècle séduit par un voyage new yorkais dans le temps : marbre, tapis moelleux, fauteuils profonds et personnel affairé.

De couloirs étroits en chemins mystérieux, je conduis mes visiteurs à leur chambre où se mêlent confort moderne, meubles vintage et art contemporain.

Mais ce qui fait mon succès c'est le cœur de mon être : l'atrium. Oublié le Temple Court Building cloisonné, voici "the Beekman a Thompson Hôtel" plus jeune et plus rutilant que jamais, avec ses balustrades en fer forgé et sa lucarne de verre.

A chaque étage,  j'offre une vue vertigineuse et unique sur le centre de l'atrium. J'ai conservé mon charme qui peut paraître désuet mais si recherché par les touristes de passage à New York.

Je suis fier de mes restaurants. Ironie du sort, celui ouvert dans l'atrium porte mon ancien nom : Temple Court ! Il est très fréquenté par les New-Yorkais travaillant à Wall Street situé à 2 pas. Certaines affaires se traitent pendant le petit déjeuner  dans mon autre établissement :  Augustine. Le soir venu, il accueille les américains amoureux de la cuisine française.

Mais mon instant new-yorkais préféré est "L'After Work". Les employés du Financial District quittent leur tour de verre et d'acier pour prendre un verre au bar du Temple court.

Monte alors du fond de mes entrailles un joyeux brouhaha qui s'élance à l'assaut de mes 9 étages et éclabousse de lumière ma verrière. Je suis vivant, moi l'ancien Temple Court Building  et je rayonne dans le New York du XXIème siècle sous mon nouveau patronyme : The Beekman a Thompson Hôtel.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    TooT o Boo (mercredi, 10 avril 2019 17:26)

    Wouah, super le reportage sur la thématique du Beeckman Hôtel. Bien vu. J'aime beaucoup les changements entre gros plan et plan large. Beau sujet, en plus cet hôtel a l'ait très photogénique.