Ishite-Ji, un temple pour les pèlerins de Shikoku

Le 51ème temple

 

Après un petit tour de tram et un petit tour de pieds, nous arrivons à Ishite-Ji, le 51ème temple du pèlerinage de Shikoku. Comme je m’y attendais, Doudou me demande à quoi correspond ce pèlerinage et je lui sors la définition trouvé sur internet : « Le pèlerinage de Shikoku  est un pèlerinage effectué sur l'île de Shikoku au Japon et qui comprend 88 temples. C'est un pèlerinage circulaire consacré à Köbö-Daishi, le fondateur du bouddhisme Shingon, mais on y retrouve des pèlerins de toutes les traditions ». Voilà, voilà, je n’en sais pas plus. Tu n’as plus qu’à faire ton job, actionner le petit bouton du dessus.

 

Pèlerins se désaltérant, Ishite-Ji, Matsuyama, photo non libre de droits
Pèlerins se désaltérant, Ishite-Ji, Matsuyama, photo non libre de droits

La Voie Spirituelle est longue pour ces pèlerins qui parcourent près de 1440 km à travers l'île de Shikoku. Sur les traces du fondateur de l'école Shingon, ils posent leurs pas dans les pas de Köbö-Daishi, font leurs dévotions dans les 88 temples disséminés sur le chemin de Bouddha.

Derrière leur Maître Spirituel, ils psalmodient sans relâche des Mantras. Le sens nous échappe mais la sonorité nous transporte, la musicalité nous plonge, bien malgré nous, dans une méditation transcendantale. Rythme syncopé, syllabes répétitives, transe, nous devenons légers, libérés des pensées négatives. Purifiés.

Ishite-Ji, Matuyama, Japon, photo non libre de droits
Ishite-Ji, Matuyama, Japon, photo non libre de droits

Temple aux multiples détours, gravier vierge de toute trace physique et qui laisse place au dedans de l’Être...

...Pavillons secrets qui révèlent à l'âme sa Vérité Intérieure, ombres discrètes qui déposent des prières dissimulées sous des sourires avenants.

Et Bouddha...Doré, adoré, fêté au Saké.Une caisse de boissons au pied d'un vase de lotus...

...Une petit bouteille parmi les cierges, tache verte sur fond brun doré. KANPAI, Bouddha, nous te quittons pour nous adonner à des plaisirs plus terrestres, Dôgo Onsen nous voilà.