L'Hôtel Casino Barrière de Lille, un diamant urbain

Plus qu'un hôtel de luxe, un concept

Un vaisseau de verre mouille dans le quartier des affaires de Lille. Il bat fièrement pavillon Barrière, ses flancs de cristal luminescent dissimulent des trésors secrets. Altier, il bouleverse les codes de la tradition, laisse dans son sillage les navires d'un autre temps et vogue dans le luxe et la modernité. A son bord, des chambres au design contemporain, un spa et une salle de musculation,  deux tables d'exception dont 1 restaurant gastronomique, 4 bars, 1 salle de spectacle de 1200 places et, bien sûr, 1 casino. L'enchantement est multiple : relaxation du corps et de l'esprit, arts de la table, culture, divertissement...J'aime l'idée d'un navire terrestre qui m'embarque vers un monde nouveau où le temps minuté n'est que pure invention humaine, où chaque escale porte dans son échancrure une perle de plaisir.

 

La proue du navire pointe à l'horizon. L'équipage nous accueille sur le pont principal. Nous sommes attendus, reconnus, considérés. C'est la marque de fabrique du Groupe Barrière et l'Hôtel Casino de Lille ne déroge pas à la règle. 

 

 

 

Le boîtier numérique piaffe d'impatience, la lumière extérieure l'appelle. Le photographe le libère et part le nourrir de la clarté triomphante du vaisseau urbain.

Les nuages se bousculent pour s'admirer dans ses parois aux multiples facettes étincelantes. Chevaleresque, il se plie volontiers au jeu de la séduction et les laisse refléter dans son âme, leur image évanescente.

1ère escale : la Baie du Rêve

Je prends l'ascenseur vers le pont supérieur, la Suite Exposition m'attend. Cuir, bois, velours, prêtent leur peau délicate au violet et au taupe de l'univers nuit. Derrière une porte translucide, le blanc s'empare de l'espace bain et conquiert le pont des ablutions. Harmonie entre le contemporain et les matières nobles, ici, tout n'est que transparence et légèreté.

S'endormir avec un artiste

Le boîtier numérique semble repu, il somme le photographe de le conduire à moi. La Suite Exposition... Que se cache- t-il derrière cette expression mystérieuse? Une idée de génie, une chambre dédiée à l'art contemporain. Des artistes exposent, proposent mais nullement n'imposent. Le croisiériste dispose, il est le seul maître à bord. Il décide ou non de découvrir, de s'ouvrir à une œuvre et à son créateur, de prendre le large vers la culture. L'artiste du moment ? Valérie Vaubourg, artiste plasticienne. J'avoue, je reconnais mes lacunes en art contemporain. Mais il paraît que les voyages forment la jeunesse et que l'on apprend à tout âge. Alors... nous montons dans la chaloupe de l'artiste, pour passer une nuit dans un musée privatisé rien que pour nous.

Un instant bien-être au sauna et au hammam, et nos 55 ans sont prêts à arpenter le gaillard d'avant : le bar "L'Escal'777 !

2ème escale : la crique aux couleurs

De grandes baies vitrées ouvrent leurs yeux sur le vert d'un parc, le doré du soleil souligne l'épure de divans profonds. L'ambiance musicale feutrée, les couleurs acidulées nous projettent dans notre passé, l'année où nous avons jeté l'ancre pendant 3 mois à New York.  Qui dit New York  dit bars branchés et cocktails, qui dit cocktails dit Cosmopolitan. Barman,two cosmos, Please ! Nous trempons nos lèvres dans le liquide.Un enchantement. Nos papilles voient rose, nos mirettes voient rose, notre plaisir est rose ! Merci Monsieur Le Barman pour cette fête du palais. A la nuit tombée, l'Escal'777 troque sa tenue mordorée pour un habit brillant de mille et une couleurs.

3ème escale : les calanques des papilles

Le restaurant gastronomique "Les Hauts de Lille" est fermé mais la carte est remplie de promesses gustatives. Sûr que lors de notre prochain passage, nous y aborderons ! Pour le moment, nous abordons le buffet de la brasserie "La Terrasse du Parc"... Et sa cave !!!

Encre jaune, encre rouge, encre rosée, les vins s'inscrivent  comme autant de notes subtiles et parfumées dans les papilles. Le champagne porte beau et arbore orgueilleusement ses galons dorés.

Les mets rivalisent de fraîcheur et opposent à la couleur feu de la carrée, l'exquise délicatesse de leur teinte. Les desserts se revêtent d'un halo lumineux pour mieux capter nos sens.

Étincelant de lumière, le vaisseau fend l'écume de la nuit, berce ses passagers bien à l'abri dans le silence feutré de la Baie du Rêve. Le sommeil sera profond, réparateur, empli de délicieux songes d'une nuit lilloise.

Une Armada de divertissements fait voile tout au long de l'année vers la salle de spectacle. 1200 spectateurs accostent, au gré de leur vent dominant, aux  quais des concerts, de l'humour, du one man/ woman show, des diners-spectacles...Libre à chacun de naviguer vers sa destination favorite.

Demandez le programme !

 

 

"Many rivers to cross" (1969), Reggae Night"(1983), notre enfance, notre jeunesse  reviennent à notre mémoire de senior. Oui, Jimmy Cliff vient se produire au Théâtre Barrière de Lille ! Excusez du peu. Je vous donne la date ? le dimanche 21 octobre à 18 h, de quoi bien terminer un week end à l'Hôtel Barrière. Vous préférez l'humour ? Pourquoi pas Michel Boujenah. Francis Cabrel a également jeté l'ancre (de ses yeux , la la la) les 19 et 20 octobre.

Moi, je me contenterais bien de Jimmy Cliff, hein Doudou? Ne serait-ce pas ton anniversaire à cette période ? A moins que tu ne préfères les dîners spectacles. Il y a un show avec des musiques des années 50 et en tant qu'ancienne prof de danse jazz... Je te dis ça, je te dis rien, mon Doudou photographe d'amour (s'il me résiste après ça...).

 

 

 

 

Il n'est de bonne compagnie qui ne se quitte, dit-on. Une vague d'étoiles scintillent, dans leur regard un Au Revoir. Il est temps pour nous de cingler vers d'autres horizons. Nous n'abandonnons pas le navire, nous le confions à d'autres passagers qui vogueront, à leur tour, sur un océan de bonheur parfait.