Ma trousse à pharmacie

Mea Culpa

Horreur ! j'ai la mémoire qui a flanché, je ne me souvenais plus très bien que j'avais promis d'écrire un article sur les essentiels d'une bonne trousse à pharmacie...Enfin selon moi et les soucis de Doudou. Mais je suis excusable, j'ai fait un petit détour par l'hôpital pour une PTH (prothèse totale de hanche). Au fait, si vous en avez une, n'oubliez pas le document remis par le chirurgien à présenter à l'aéroport. Ben oui, il paraît qu'elle sonne allègrement aux portiques cette petite. J'en ai fait des photocopies et j'ai déjà mis un exemplaire dans mon passeport, des fois que l'envie me prendrait de le mettre dans un endroit inaccessible, style au fond de la valise en soute !!!. Aucune envie de me retrouver encadrée par deux malabars, toute recroquevillée comme un sushi desséché lorsque nous partirons au Japon, moi !

Mon mode d'emploi et ma posologie

Mon Doudou d'amour a fait un AVC il y a quelques années, à 42 ans. Comme quoi, l'âge ne fait rien à l'affaire.  Ne craignez rien, il n'a aucune séquelle mais a un traitement à vie. La première chose que j'inscris sur ma liste est bien évidemment ses médicaments. Oui, je dresse une liste que j'adapte selon la destination et ce que j'ai en stock dans ma boîte à pharmacie. Pas question de demander à mon gentil docteur des doublons, je ne veux pas être considérée comme la cause principale du déficit de la sécu. Et puis, soyons de bons citoyens, il y a assez de gaspillage et de gens qui n'ont pas les moyens de se soigner sur cette terre! Ensuite, je débarque chez mon gentil docteur et je lui dis :"coucou, nous partons à Triffouillis les Oies sur Seine (vous connaissez pas ?) et j'ai besoin de...". Là, je déroule ma liste. Bien évidemment, s'il faut des vaccins spécifiques, je ne m'y prends pas à la dernière minute, n'est ce pas ? Si vous voyagez en mode routard, il n'y a aucune agence de voyage qui vous dira de mettre vos vaccins à jour ou de vous faire vacciner contre la fièvre jaune. Alors, soyez vigilants.

Les incontournables, pour nous...

Hormis, le traitement de Doudou, j'emmène du paracétamol, plein d'anti (diarrhéiques, nausée, vomitif, spasmodique (Doudou a l'estomac et les intestins fragiles). Je nous munis de spray nasal, de désinfectant pour la gorge ainsi que de pastilles : la clim dans l'avion, c'est mortel pour la sphère ORL. Non, je ne suis pas médecin, c'est pour impressionner le mien hi hi. Viennent ensuite les antibiotiques à large spectre (c'est pas automatique mais quand vous attrapez une infection, ça peut servir et ça coûte moins cher que le médecin aux USA!), LA dose antibiotique en une seule prise pour l'infection urinaire (n'est ce pas mesdames?) le collyre et les larmes artificielles. Auparavant, je devais me munir d'un stock de lentilles et de produits nettoyant mais je me suis fait opérer des yeux et je n'en ai plus besoin. QUEL PIED ! S'ensuivent les myorelaxant, les anti-inflammatoire et les protections pour l'estomac (ça, c'est pour Bibi, vu mes problèmes de nonos). Je termine par les anti constipation et les suppositoires à la glycérine (chacun ses problèmes).

Ça fait beaucoup !

Euh, non. Nous voyageons depuis plusieurs années et l'expérience m'a maintes fois démontrée qu'il fallait être prévoyant en matière de santé. En Inde, lorsque vous avez un Doudou déshydraté, fiévreux et qui ne quitte plus les toilettes, dans un trou perdu à l'hygiène douteuse, zêtes bien content d'avoir tout sous la main. Quand il s'agit de vous, 3 semaines plus tard, zêtes bien content d'avoir prévu du stock pour deux. Et les vilains oursins qui vous piquent la gorge en arrivant en Namibie ? (lire "le départ"). J'ai béni l'inventeur de l'augmentin ce jour-là (une fois que nous avions retrouvé nos bagages!!!). Quant à la migraine tenace après une journée on the road dans l'outback australien,  les yeux brûlants et secs de la randonnée autour d'Uluru, vous les traitez comment ? Pardon ? Vous n'êtes jamais malade ? Je suis ravie pour vous. Moi, j'aime bien appliquer le "il vaut mieux prévenir que guérir", éviter le rapatriement sanitaire (Doudou n'était plus que l'ombre de lui-même en Inde) ou rester couché pour cause de fièvre.

ALORS, QUEL TYPE DE VOYAGEUR SENIOR ÊTES-VOUS ?

PRÉVOYANT OU...