La gourmandise façon Lille

Au pays des merveilles

Au coin de la Rue des Vieux Murs et de la Rue de la Monnaie, il y a la pâtisserie "Aux merveilleux de Fred". Doudou, une photo ! Trop de monde devant ? Tu peux peut être faire quelque chose quand même, je veux juste qu'on voit ce plaisir fondant et croquant à la fois: meringue et crème au beurre chocolat noir, chocolat blanc, spéculoos etc. En grand , en individuel, de quoi oublier pour quelques instants les  lignes sveltes et d'arrondir un peu plus les ventroux des Doudous.

A Lille, le merveilleux...
A Lille, le merveilleux...
Dans sa robe de spéculoos, photos non libres de droits
Dans sa robe de spéculoos, photos non libres de droits

Je vois dans votre œil insatiable que vous en voulez encore plus. Bouque à chuque, va (traduction : gourmand). Allez, on pousse une pointe jusqu'à la Rue Esquermoise, histoire de découvrir la pâtisserie Méert et ses fameuses gaufres ? En 1849, un certain Méert reprend une affaire datant du XVIIIe siècle et crée la célèbre gaufre Méert qui fera les délices de Marguerite Yourcenar et du Général de Gaulle. Pour la petite histoire, il s'en fera livrer à Paris.  On peut être un grand homme, on n'en n' est pas moins un grand gourmand !!! Oui, Doudou, du haut de ton mètre 76, tu aimes aussi les gaufres, mais pas que... Tu as, nous avons, un faible pour les gâteaux qui sont aussi beaux que bons. Allez, on partage ? Par les yeux seulement, on ne touche pas à mon assiette !!!

Miam, tu chais que la boutique et la devanture sont clachés au titre des monuments hichtoriques depuis 1980 ? Non, je ne parles pas ch'ti, j'ai la bouche pleine. Une chtite photo Doudou ?

Rue Esquermoise, y a un ch'ti gars de Provence qui s'est installé : le calisson d'Aix, sous l'enseigne "Le Roy René". Malchance, des engins de chantier mouillent dans le port de la gourmandise. Doudou je veux quand même faire des photos  se glisse entre une pelleteuse et des barrières de sécurité,  campe devant la vitrine. Il a la joie de vous présenter les calissons du "polisson" ! Sous entendu ?

PETITE PRÉCISION : nous sommes revenus depuis, les travaux sont terminés, alors je vous mets des photos de la devanture et de la nouvelle vitrine. Sympa, non ? Mon cœur de ch'ti a craqué !!!

Ce soir, pas de dessert . Dommage car nous dînons dans l'un de nos restaurants préférés : La Fossetta. Derrière la rue de Béthunes, se niche un restaurant italien où les plats de pâtes et les pizzas sont aussi généreuses que les propriétaires. Mes papilles italiennes se délectent à l'avance, les papilles normandes de Doudou également. Un petit Amaretto royal pour commencer (j'en raffole, c'est mon pêcher mignon quand je viens ici), suivi d'une escalope milanaise pour Doudou et de rigatoni à la sauce tomate et pancetta pour moi, le tout arrosé d'un vin de Sicile, Mamma Mia ! Non merci, plus de place pour le tiramisu. Dommage, la prochaine fois je serai moins gourmande au goûter.

Un cocktail à Lille, photo non libre de droits
Un cocktail à Lille, photo non libre de droits

C'est un peu chancelants que nous quittons la Fossetta, l'Amaretto royal ayant fait son office, et que Doudou tente de réaliser, pour vous et sans filets, quelques magnifique photos de nuit. Faut-il qu'il m'aime ! L'alcool a quand même de bons côtés, hi hi.

Nuit italienne à Lille, photo non libre de droits
Nuit italienne à Lille, photo non libre de droits
Promenade dans la nuit lilloise, Lille, photo non libre de droits
Promenade dans la nuit lilloise, Lille, photo non libre de droits

 

N' EST CE PAS UNE MERVEILLEUSE FAÇON DE TERMINER UN SÉJOUR ?