Lille, un régal sensitif

Un dodo bien situé

Il n'y a pas si longtemps, il était très facile de trouver un dodo en dernière minute ou sur place. Ce temps  est révolu, surtout dans les grandes villes touristiques. Ah, tout de suite là, je devine un sourire narquois : le Nord, Lille, le tourisme ? Suis pas babache, je ne vous raconte pas des carabistoulles ( Manu n'a rien inventé, c'est de chez nous). La situation géographique de Lille, son université, son opéra (Jean Claude Casadesus, ça vous dit quelque chose ?) lui confèrent un statut de capitale régionale enviable et enviée. Même les parisiens viennent s'y 'installer.  Tout ça pour vous dire qu'il vaut mieux réserver à l'avance. Je vous ai déjà parlé d'"accorhotels". Comment ça , non ? Si ! Dans mon 2ème article sur l' Australie. Enfin c'était sur l'hôtel Novotel à Roissy mais il fait parti du groupe (NDLR!!!). A l'époque où j'ai réservé, le site proposait une super promo sur les nuitées avec le petit déjeuner gratuit. J'ai été tout de suite séduite, enfin surtout Doudou.Il adore être séduit par les promos Hi Hi. Nous sommes descendus à ibis Styles Lille Centre Gare Beffroi : 5 minutes à pied de la porte de Paris, 5 minutes à pied des rues piétonnes et du centre de Lille. Parfait pour visiter la ville sans voiture et sans métro.

Accueil chaleureux et souriant, couleurs pétillantes, petit déjeuner buffet frais et varié et chambre prête une heure avant le check-in. Le week-end s'annonce bien, n'est ce pas Doudou ? Mon chéri rayonne, il est délesté des bagages et a déjà sorti son 3ème œil. Nous pouvons allègrement arpenter la ville.

Lille, plaisir des yeux

Et si on allait faire un tour aux halles du marché de Wazemmes, histoire de faire des photos "gustatives ? Doudou est toujours partant dès qu'il s'agit d'allier la photo et ses papilles. Pour la petite histoire, les halles de Wazemmes datent de 1869 , le bâtiment est de style "Baltard".

La tradition du marché de Wazemmes est ancienne, sa réputation n'est plus à faire. Les étals regorgent de produits locaux gorgés de saveur, les commerçants ont le cœur rempli du soleil du Nord. L'objectif du photographe se repaît de mets, je me nourris du spectacle d'un pourvoyeur du cru : bières, terrines à la chicorée, au maroilles, gaufres du Nord forment autour de lui une muraille de plaisirs infinis. Monsieur, merci pour votre gentillesse, je vous souhaite à vous et à votre épouse une future retraite heureuse.

Aaah, une bonne tartine de Maroilles trempée dans un bol de café, c'est le paradis ! "Mouais, moi je préfère le camembert" me répond mon normand de mari. Pff, n'empêche que lorsque que j'achète du Maroilles, tu en manges. Oh, Doudou, regarde l'architecture des bâtiments. Quelle diversité ! m’exclame-je. Ouh,  c'est dur à dire. Ch'est biau, c'est aussi bien.

Nous nous trouvons rue de Béthunes, la rue piétonne des enseignes et des cinémas. Pour peu que vous leviez les yeux et oubliez pour un temps le shopping, vous découvrez de petites merveilles architecturales flamandes, industrielles, baroques et classiques. La Grand-Place n'est pas en reste. Ce nom ne vous dit rien ? Et la place du Général-De-Gaulle ? Ben, c'est la même. Elle mesure 155 mètres de long et 72 mètres de large et rend hommage au grand Charles, natif de Lille. Vous le saviez n'est ce pas ? Bravo. A tout senior, tout honneur. Comme récompense, je vous montrerai des photos de sa maison natale devenue un musée.

Place du Général-De-Gaule, Lille ,photo non libre de droits
Place du Général-De-Gaule, Lille ,photo non libre de droits
La Vieille Bourse, place du Général-De-Gaulle, Lille, photo non libre de droits
La Vieille Bourse, place du Général-De-Gaulle, Lille, photo non libre de droits
Façades lilloises, place du Général-De-Gaulle, Lille, photo non libre de droits
Façades lilloises, place du Général-De-Gaulle, Lille, photo non libre de droits
Les Hauts de France, Lille, photo non libre de droits
Les Hauts de France, Lille, photo non libre de droits

Derrière la Vieille Bourse, se trouve la place du théâtre avec ... l'opéra de Lille et la Nouvelle Bourse ou chambre de commerce et d'industrie. Vous en apprenez des choses, n'est ce pas ?

Spectacle vivant, Place du Théâtre, Lille, photo non libre de droits
Spectacle vivant, Place du Théâtre, Lille, photo non libre de droits

Les balades, ça creuse.  En empruntant la rue des Sept Agaches, à gauche de la Vieille Bourse, pour nous rendre place du théâtre, j'aperçois des bagels qui me font de l’œil. J'adore les bagels, délicieux souvenirs de nos voyages aux USA. Non pas de chicons au gratin ni de carbonnade flamande. D'abord parce qu'en bonne ch'ti, je cuisine ces plats à la maison, ensuite parce que ce soir c'est resto. Et que 2 resto dans la même journée, ma ligne svelte ne le supporte pas.  Et l'estomac de Doudou non plus. Nous entrons au It Coffee.

MIAM MIAM . Des bagels frais et copieux à souhait, un fromage blanc aux fruits, dans la nostalgie d'un cadre qui nous rappelle New York. Je veux y retourner, Doudou, ça fait trop longtemps. Jamais contente la Mamie Patty, quand elle se trouve à un endroit, elle veut être ailleurs. Nous nous posons, le temps de se remémorer nos épopées new yorkaises.