C'est le temps des orteils à l'air

En mai, je fais ce que je veux

Ce qui est bien quand on voyage pas trop loin (Florence) et pas trop longtemps (5 jours) c'est qu'on n' a pas besoin d 'une tonne de bagages. Normalement.  Florence  est à moins de 2 heures de Paris, nous sommes fin mai (24-25 degrés), inutile de s'encombrer. Je prévois donc shorts, tee shirts,  léger pull,  chemises à manches courtes,  socquettes (en cas de fraîcheur nocturne), sneakers et nu-pieds (5 euros à Singapour chez un marchand chinois l'année dernière) pour Doudou. Pour moi, petites robes, jupes, tops, chaussures à talons (pour le soir), grande écharpe pour recouvrir les épaules (ça protège du soleil le jour et de la fraicheur le soir). Je rajoute aussi des légers pulls et une paire de jolis nu-pieds en résille argenté avec une semelle imitation Toutenstock ( 90 euros dans un magasin de marque) et une paire de FLOP FLOP dorés (j'ai oublié le prix). Pourquoi je n'en ai pas acheté à Singapour à 5 euros ? Les modèles 5 euros ne me vont pas aux pieds (j'ai un pied de danseuse, n'oubliez pas) et puis de toute façon, il n'y avait pas ma pointure, na !

Miracle, même avec les sous vêtements et la trousse de toilette, tout rentre dans 2 bagages cabines. Des livres,  chapeaux et casquettes, une petite sacoche avec bandoulière ultra légère dans laquelle je glisse smartphone, passeports et réservations de musées et hop, le tour est joué. Doudou prendra dans l'avion un petit sac à dos (qui servira sur place au transport des bouteilles d'eau) avec le matériel photo et l'ordi portable. Quant à moi, un petit sac à main qui va avec tout pour les passeports et les billets d'avion. Voilà, nous sommes fin prêts pour l'envol vers l'Italie.

Et maintenant, seulement maintenant, vous avez le droit de rire et de vous moquer de moi. Mes jolis nu-pieds avec leur résille argentés et mes FLOP FLOP dorés qui devaient scintiller au soleil florentin se sont transformés en instruments de torture dignes de l'Inquisition. Coupures, cisaillements, cloques sont apparus dès le premier jour de visite. Tu n'a pas mal aux pieds Doudou ? Ah non, qu'il me répond d'un ton goguenard. Mes 5 euros sont extrêmement confortables. Il y a des moments où le silence est d'or (à défaut d'avoir des chaussures dorées). Heureusement que j'avais emmené un stock de pansements et autres protections pédestres. Et dire que j'ai des Toutenstock à la maison !

Moralité

Y EN A PAS !  EN MAI JE FAIS CE QUE JE VEUX

TANT PIS SI JE DOIS MARCHER SUR MES CLOQUES !