Le quartier de San Niccolo

Aujourd'hui, nous prenons de la hauteur

Bonjour, Doudou. Bien dormi ? Pas de crampes dans les mollets ? Moi non plus. Ça tombe bien, aujourd'hui, on fait une petite grimpette, direction le quartier de San Niccolo et la Chiesa San Miniato al Monte. La vue est sublime sur la ville. la visite de l'église est gratuite (ça ne se refuse pas) et nous visiterons le Giardino delle Rose ( c'est gratuit aussi). Toi qui adore photographier les fleurs. Sous des dehors très virils, mon chéri a un cœur de midinette et s'extasie au moindre jardin fleuri et embaumant l'air de ses subtils parfums. "Doudou, allons voir si la rose"...

Giardino delle Rose, quartier de San Niccolo, Florence, photo non libre de droits
Giardino delle Rose, quartier de San Niccolo, Florence, photo non libre de droits

La Chiesa San Miniato al Monte

Vue de l'Oltrarno, Florence, photo non libre de droits
Vue de l'Oltrarno, Florence, photo non libre de droits

Quelle balade agréable ! Nous traversons le fleuve Arno par le Ponte Alle Grazie  et flânons jusqu'au quartier de San Niccolo. Le calme, très peu de touristes, enfin. Le début de la petite grimpette nous amène au Giardino delle Rose où les roses... sont quelques peu fanées ou absentes. Doudou n'affiche aucune déception, il apprécie la quiétude et la sérénité du quartier ( et la gratuité !). Le reste de notre grimpette nous amène à la Chiesa San Miniato al Monte, un bijou de l'art roman florentin.

Chiesa San Miniato al Monte, Florence, photo non libre de droits
Chiesa San Miniato al Monte, Florence, photo non libre de droits

Cette petite merveille en marbre de Carrare et en marbre vert du Prato surplombe le cimetière de San Miniato. Par delà la tombe de l'auteur de Pinocchio se prélasse Florence. Le cou serti par l'Arno, elle attire, charme le touriste, lui offre ce qu'elle a de plus précieux : les trésors de son histoire. Elle enivre de ses vins, elle assourdit de ses visiteurs, nombreux, trop nombreux peut être. Mais elle sait se faire pardonner . Hôtesse princière, elle permet à l'humble visiteur de se délecter de son patrimoine artistique. Nul ne l'a épargné, pas même l'Arno avec ses crues destructrices. Toujours elle s'est relevée, à jamais elle demeurera.

Balade au gré de nos envies

Après l'incontournable pause déjeuner, nos pas nous mènent vers la Via di Belvedere (encore une petite grimpette). Au passage nous visitons le Giardino di Boboli (qui entoure le Palazzo Pitti) et le Museo della porcelena (situé dans le Giardino di Boboli). Non Doudou, ces visites ne sont pas prévues au programme mais comme on y est et qu'il fait si beau !Oui Doudou, c'est payant et on peut visiter un autre jardin avec ce billet, le Giardino Bardini. Oui Doudou, je te confirme que la visite du Palazzo Pitti est bien prévue pour demain. Entre nous, la balade est très agréable et nous rencontrons peu de monde mais on peut se passer du musée de la porcelaine et des jardins, même si, à certains endroits , la vue sur la campagne toscane est magnifique.

Je dégusterais bien une petite glace, moi. On longe l'Arno et on retourne chez le glacer d'hier ? Doudou le gourmand (y a pas que moi) est prêt à engloutir 3 ou 4 boules et nous déambulons jusqu'au quartier de San Frediano. C'est là que se trouve l'adresse fétiche de mon fils aîné.Il a passé un an à Florence dans le cadre du programme Erasmus, c'est dire qu'il a eu l'occasion de tester les glaciers florentins. Et je confirme son choix. Nous avons testé plein de gelati et aucun n'arrive à la cheville de  la Gelateria La Carraia. Mais les meilleures restent quand même les glaces romaines. Je vous raconterai quand j'écrirai sur Rome. Mamie Patty, allons voir si la crème glacée florentine...

Gourmandise à Florence, photo non libre de droits
Gourmandise à Florence, photo non libre de droits