Maudits touristes

Ma première mauvaise humeur sur le blog

Plus je vieillis, plus je râle. Bon, je m'arrange quand même pour que ce soit pour la bonne cause, n'en déplaise à Doudou. D'ailleurs, il me rejoint sur bon nombre de  points, surtout celui pour lequel je m'énerve aujourd'hui : le comportement de certains touristes.

En effet, quoi de plus énervant que des touristes qui pensent  être seuls au monde, envahissent votre espace en parlant, vocifèrent, s'interpellent et laissent leurs déchets partout. Nous étions persuadés Doudou et moi, de découvrir la solitude et le calme en Namibie.

2 choses : soit nous sommes de grands naïfs, soit nous sommes partis en pleine saison touristique, soit les deux. Hé, ça fait 3 choses ça, me direz-vous. Oui, mais nous sommes de grands naïfs et sommes partis en période touristique, donc ça fait deux HI HI.

 

Bien sûr, nous avons pris de longues pistes, traversé le désert du Namib etc. Mais nous n'étions pas les seuls et avons croisé des voitures dont certains chauffeurs se comportaient comme s'ils étaient seuls au monde : et que je te double à pleine vitesse, et que je me gare dans un virage tout en haut de la piste juste quand elle commence à redescendre (comme ça personne ne me voit, mais non c'est pas dangereux) pour faire LA PHOTO du siècle. Et que dire de ceux qui débarquent avec des bouteilles de vin ou de champagne, s'installent sur les bancs autour des waterholes pour, paraît-il, observer les animaux venant boire au crépuscule? le bouchon saute, ça parle un peu fort, ça rit. Que font les animaux ? ben, ils ne viennent pas et s'ils viennent, les observateurs calmes et silencieux dont nous faisons partis, ont du mal à profiter de ces instants précieux que nous donne encore Mère Nature.

 

J'ai le souvenir de deux jeunes filles qui ont discuté pendant au moins 1 demi-heure à proximité d'un point d'eau sans adresser un seul regard aux 3 magnifiques rhinocéros se désaltérant. Mais que pouvaient-elles se raconter d'aussi important ? des histoires de jeunes filles qui auraient pu se raconter dans la tente, non ? GRR, taisez-vous , je voudrais écouter le silence !

 

Alors, je le dis franchement : RAS LE BOL . Ras le bol de tous ces gens qui me gâchent mes plaisirs, ras le bol de ces touristes indélicats qui s'emparent de mes rêves et les salissent.