En route!

Ou plutôt en piste !

Pistee namibienne
Piste Namibienne, photo non libre de droits

Certains road books indiquent que l'on peut traverser la Namibie en voiture classique. La traverser oui, la découvrir non. Tous les centre d'intérêt se situent au bout de pistes ou gravels. C'est le nom donné par le GPS. Nous avons croisé nombre de voyageurs en  voiture de tourisme et Doudou et moi avions mal pour eux... et pour le véhicule.  Faut dire que ça secoue pas mal, qu'il y a de la poussière, du sable et des trous. A savoir si on a les nonosses fragiles.

Rien de tel qu'un bon 4X4. Nous partons donc pour le plateau du Waterberg et découvrons enfin ce que ressent un cocktail dans un shaker. Et encore, ça n'est rien à côté de certaines pistes que l'on découvrira plus tard mais on ne le sait pas encore.

Phacochère, platau du Waterberg
Phacochère, plateau du Waterberg, photo non libre de droits

Je n'ai pas grand chose à dire sur le plateau du Waterberg, nous nous somme baladés à pied et avons grimpé un peu.

Vue du Waterberg
Vue du Waterberg, photo non libre de droits

Il faut dire que j'étais encore aphone et pas très stable sur mes jambes et que je m'arrêtais toutes les 30 secondes pour me moucher!!!


Mais nous étions ravis d'être enfin dans l'aventure. Nous  avons su monter la tente sans personne et prendre notre premier repas dans un cadre exceptionnel fut une expérience inoubliable. Nous avons dormi comme des loirs, évènement à noter car cela ne nous était pas arrivé depuis des lustres, et quelle sensation d'assister au lever du soleil depuis notre dodo sur le toit du 4X4!

 

Je précise quand même que ce premier repas fut froid et que nous n'avions pas fait fonctionner le BABYBUSCH STOVE. Expérience à découvrir dans nos prochains articles, j'en ris encore. Pour le petit déjeuner, pas de soucis puisqu'il faut juste faire chauffer de l'eau pour le café soluble; mais pour cuire des pâtes... hi hi, faut aimer la colle!