Merci Docteur !

Prenez soin de votre médecin et votre kiné et vous aurez un rdv dans la journée

 Que celui qui n'a pas eu un pépin de santé avant de prendre l'avion me jette la première aspirine! rien de plus rageant que d'attraper un méchant rhume ou de se coincer le dos la veille de partir en voyage. C'est pourquoi il faut entretenir de bons rapports avec votre médecin et... votre kiné. PRENEZ SOIN D'EUX! mais non, pas en leur ramenant des chocolats, ils vous diront que ce n'est pas bon pour votre diabète. FAITES LES RÊVER! apportez leur de l'air pur, de l'évasion, faites les voyager hors de leur cabinet en leur racontant vos roadtrips.

 Personnellement, c'est ce que je fais et croyez moi, ils apprécient grandement.

 

Ainsi, s'il arrive à l'un de nous de tomber malade ou d'avoir une colonne vertébrale qui joue régulièrement aux osselets (là je parle de moi mais ce sera l'objet d'un autre article), je me rue sur le téléphone et "Allo docteur? sniff sniff" ou bien "allo monsieur le kiné? re sniff sniff" et j'obtiens un rendez-vous dans la foulée.

 

ALORS, UN GRAND MERCI A EUX !

 

Plus sérieusement, ne partez pas en pensant que "ça s'arrangera". Vous n'avez plus 20 ans et un petit bobo peut s'aggraver très rapidement et gâcher votre séjour, surtout si, comme nous, vous voyagez seuls. Avoir de la bouteille veut dire avoir un peu d'expérience et une capacité à anticiper les désagréments occasionnés par une santé pas au top dès le départ. Il vaut mieux une petite visite qu'un grand rapatriement sanitaire.

 

Personnellement, avant chaque voyage, je fais le tour du kiné, du dentiste et du gynéco quelques semaines avant le départ. S'il y a des soins, les praticiens auront le temps de les planifier et vous pourrez partir en toute tranquillité. C'est une question de bon sens me direz-vous? oui, cela va sans dire mais c'est mieux en le disant.

 

Dans un prochain article, je vous parlerai de la trousse de médicaments : "les incontournables", les «on peut s'en passer mais au cas où» et "les obligatoires" en fonction de «nos petits soucis».